Drone-malin, réseau de professionnels, pilotes de drone, photographes, vidéastes, techniciens, etc. pour toutes prestations techniques et prises de vue aérienne, terrestre ou sous-marine.

Comment devenir pilote de drone professionnel ?

Pour devenir pilote de drone professionnel ou télépilote, il existe plusieurs possibilités, soit passer par un centre de formation ou se débrouiller seul en auto formation, les deux solutions sont possibles pour ce déclarer pilote professionnel de drones. 

Démarches administratives

Depuis 2012, l’activité professionnelle de pilotage de drone est strictement réglementée et encadrée Pilote professionnel de drone pour prestations et prises de vues aériennespar la DGAC Direction Générale de l'Aviation Civile et la DSAC Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile, organisme d’état qui a pour mission de garantir la sécurité et la sûreté du transport aérien. 

L’utilisation en extérieur d’un drone, dit aéronef circulant sans personne à bord, est considérée comme une activité aérienne et relève de la réglementation aérienne applicable à l’aviation civile, appelée, activités particulières :Guide d activites particulieres pour l usage des drones (1.75 Mo)

Pour pouvoir exercer cette profession, le pilote de drone civil doit déclarer son activité et ses drones à la DGAC. Pour cela, il doit avoir obtenu le brevet théorique de pilote ULM délivrée par le ministère des transports, rempli un MAP Manuel d’Activités Particulières et une DNC Déclaration de Niveau de Compétences, ainsi qu’une déclaration d'activité de photographie et de cinématographie aérienne et souscrire une assurance professionnelle.

Pour obtenir le brevet théorique d’ULM et réaliser toutes ces démarches administratives, le futur télépilote professionnel, peut soit passer par un centre de formation, il en existe de plus en plus un peu partout sur le territoire, soit le faire seul, ce qui est possible !

Nous vous présentons ci-dessous, quelques explications et liens utiles pour retrouver toutes les informations 

Le brevet théorique de pilote ULM

Le brevet théorique ULM est minimum requis pour être pilote professionnel de drone, cette examen est un QCM une série de 40 questions sur ordinateur ou sur papier, selon la DSAC ou vous le passé, pour obtenir le brevet, un minimum de 30 bonnes réponses est nécessaire.
Vous pouvez le passer en candidat libre et le passer plusieurs fois si besoins, pour vous inscrire, vous trouverez les adresses et dates d’examens en faisant une recherche sur le site https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr ( les liens changes régulièrement)
Il existe des livres et des sites internet pour apprendre, réviser et vous entrainer avec de nombreux QCM proposés. 
Un brevet avec examen spécifique au drone est en étude.

Manuel d’Activités Particulières MAP

C’est la démarche la plus long est fastidieuse à remplir, il comprend de nombreux renseignements sur l’activité de l’entreprise, le ou les télépilotes habilités selon les scénarios de vols et niveaux de compétences, les procédures de vol et de sécurité, le type de drone et les conditions d’utilisations, etc. 
- Manuel d’activités particulières est requis pour l’exploitation de tout aéronef en activités particulières : Map manuel d activites particulieres (506.9 Ko)

Déclaration de Niveau de Compétences DNC

Si vous avez créé votre société, entreprise artisanal ou autoentreprise, vous pouvez déclarer vous-même votre niveau de compétence selon le scénario de vol S1, S2 ou S3 , via ce formulaire :
 - Déclaration de Niveau de Compétences relatif à la conception des aéronefs civil, s qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et sur les capacités requises des personnes qui les utilisent : Modele de declaration de niveau de competence dnc (182.67 Ko)

Pour les prises de vues aériennes

Pour réaliser des photos ou vidéos aériennes avec un drone à but commerciale, le pilote ou la société doit déclarer l’activité de prise de vue en remplissent le formulaire cerfa :  
- Déclaration d’activité d’un exploitant d’aéronefs circulant sans personne à bord utilisés dans le cadre d’activités particulière  Cerfa 15477 02 1 (359.36 Ko)
L'activité de prise de vue (captation d’images photos ou vidéos) est elle aussi réglementé, et le photographe ou le caméraman doit respecter le droit à l’image des personnes et des biens, ainsi que la vie privée.

Les assurances

Le pilote professionnel de drone, doit souscrire une assurance responsabilité civile couvrant les dommages causés aux tiers, il est aussi possible d’assurer les drones pour la casse, vol, etc.
De nombreuses assurances, proposent des contrats d’assurances de responsabilité civile, selon les prestations proposées et le matériel utilisé.

Les formations de pilote professionnel de drone

La profession de pilote de drone professionnel, pilote professionnel pilotant un drone permet d’offrir de nombreux services dans différents secteurs, de la prise de vue aérienne aux autres prestations plus techniques comme la cartographie ou la thermographie aérienne.

Auto formation

Là aussi vous pouvez vous former seul, en vous entrainent sur des zones isolées, autorisées et sans obstacles ni personnes à proximité. Ou le futur pilote professionnel passera de nombreuses heures à s’entrainer au pilotage du drone, pour maitriser l’engin et les différentes fonctions proposées par de nombreux modèles. Au début il est judicieux de commencer avec un drone bon marché, voir même un jouet. Pour une utilisation en activités particulières le drone doit être homologué par la DGAC.
Pour la réalisation des photos ou vidéos aériennes, le pilote doit bien maitriser l’aéronef pour assurer le cadrage et la stabilité des images, mais aussi avoir des compétences dans la poste production, pour les retouches ou montage des films.
Cette profession demande de nombreuses connaissances, surtout si le pilote se spécialise sur des prestations techniques, il est souvent nécessaire d’être assisté d’un technicien spécialisé, comme pour la thermographie aérienne ou le pilote est souvent assisté d’un thermicien.

Centres de formations

Si toute ces démarches et heures d’entrainements seul, vous semble compliqué voir insurmontable ! Il existe de nombreux centres de formations ou écoles pilotages, proposent des formations générales ou spécifiques et des stages de perfectionnements au différentes prestations réalisables avec un drone. 
Elles peuvent proposer aussi une assistance pour vous aider dans toute la partie administrative et vous aider à remplir votre MAP et déclarer vos compétences. 

Dans tous les cas, le pilote (professionnel ou de loisirs) est le seul responsable de son vol, il doit toujours respecter la réglementation aérienne, connaitre les règles de l’espace aérien ou il évolue et appliquer les règles de sécurité. 

Vous pouvez retrouver un résumé des démarches à effectuer pour devenir pilote de drone professionnel ici : - Synthèse des démarches d’activités particulières pour aéronefs télépilotés : Guide activites particulieres v1 1 9aout16 annexe 7 (231.34 Ko)

Nous avons essayé de vous apporter des informations simples mais utiles pour devenir pilote professionnel de drone, c’est renseignements sont donnés à titre informatifs, la réglementation sur les drones étant en constante évolution, il est nécessaire de se renseigner auprès des administrations concernées avant d’entreprendre toutes démarches.

drone télé-pilotes Opérateur réglementation pilote drone

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire