Prises de vue aériennes par drone d’une prison

Une mission réalisable par drone est l’inspection aérienne d’une prison, d’un centre de détention ou pénitencier, le ministère de la justice et la direction de l’administration pénitentiaire, utilise des prises de vue aériennes réalisées par des télépilotes professionnels pour inspecter les établissements d'incarcérations.

Survoler et photographier un centre pénitencier

Bien que le survol et la captation d’images aériennes par drone Vol de drone au dessus d une prisond’un établissement pénitencier soit strictement interdit, et peut envoyer le télépilote en prison avec une forte amande. 

Des solutions existent pour pouvoir filmer ou photographier du ciel, une prison, un centre de détention ou un centre pénitencier, sous réserve d’obtenir les autorisations nécessaires, délivrées uniquement à un pilote d’aéronef télécommandé sans personne à bord, déclaré à la DGAC.

Les étapes de la mission

Eric, pilote professionnel du réseau Drone-malin, à dernièrement réalisé des photographies aériennes par drone d’un centre de détention dont nous tairons le nom (clause de confidentialité), il nous présente les différentes étapes de la mission.

La commande

Dans un premier temps le directeur du centre de détention, ma contacter pour avoir un devis, une fois accepté, il ma demandé la liste complète du matériel entrant dans la prison, numéros et références des drones, de la tablette, du téléphone et des systèmes d’enregistrement des images, ainsi qu’une photocopie de ma carte d’identité (surement pour enquête) et un engagement de confidentialité.

Demande d’autorisation de vol

Pour obtenir l’autorisation de vol et de captation d’images du centre de détention, j’ai fait une déclaration de vol via le site Alpha Tango, qui m’a délivré une Déclaration préalable au vol en zone peuplée d'un aéronef circulant sans personne à bord. Parallèlement, j’ai envoyé le cerfa 15476 02 avec l’ensemble des documents, assurance, numéro d’exploitant, plan de vol et bon de commande, dans le délai de 5 jours ouvrés. 

Déblocage des drones

Les centres de détentions ou prisons, sont en zone strictement interdite, pour pouvoir faire décoller un drone, il est nécessaire de le faire débloquer par le fabricant. Cette procédure s’effectue via le net, sur le site du fabricant, en fournissent de nombreux documents, pour au final obtenir la procédure de déblocage du drone, réalisable en plusieurs étapes, au bureau et sur site. 

Réalisation de la mission

L’autorisation de la préfecture obtenue par mail et les drones débloqués, j’ai pris RDV pour réaliser la mission. 

Arrivé au centre de détention, j’ai dû donner ma carte d’identité, présenter le matériel, drone, tablette, téléphone, etc., passer dans un portique de sécurité, mettre un gilet jaune et un badge, avant de pouvoir finir la procédure de déblocage des drones est commencer à voler sous surveillance.

Une fois l’ensemble des prises de vue aériennes des différents bâtiments, réalisées selon les demandes du responsable. Nous avons pris la direction du service informatique, qui a enregistré sur leur système toutes les photographies et vérifier qu’aucune prise de vue ne restée dans mon matériel. 

Pour sortir, vérification du matériel, remise du badge contre ma carte d’identité et ouverture des portes !

drone vue aérienne Inspection prison

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire